La SIA section Genève s’engage pour le concours d’architecture

11 mai 2021 - Le projet est au cœur du métier d’architecte et le concours est, parmi les instruments dont il dispose, celui qui permet le mieux de se situer. Les normes SIA visent à définir les procédures, en particulier les règlements SIA 142/143. Explications d'Eric Maria, architecte, membre du Comité de la SIA section Genève et membre de la Commission des concours et des appels d’offres (CCAO).

La SIA section Genève s’engage pour le concours d’architecture

- Quel est le rôle de la SIA ?

- La Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA) est l’association de référence des spécialistes de la construction, des techniques et de l’environnement. Avec ses quelque 15 000 membres actifs dans tous les domaines de l’architecture et de l’ingénierie, la SIA représente un réseau interdisciplinaire unique, dont l’objectif central est de façonner le cadre naturel et bâti en Suisse selon des critères de durabilité et de qualité élevés. La SIA élabore, tient à jour et publie un grand nombre de normes, règlements, directives, recommandations et documents divers, qui sont indispensables à la branche suisse de la construction. La SIA promeut ses activités auprès des entités publiques (cantons, communes, Confédération) et des acteurs politiques; elle propose également des cours de formation continue, offre des conseils juridiques et organise divers événements. La section genevoise propose mensuellement (hors périodes Covid) la visite de projets lauréats réalisés: entre 50 et 100 professionnels y participent, ce qui démontre l’engouement pour la question.

- Comment la SIA intervient-elle dans le domaine spécifique des concours?

- Nous nous sommes progressivement rendus compte qu’il était nécessaire d’édicter des règles de fonctionnement communes par les maîtres d’ouvrage en matière de concours et d’appels d’offres, puisque des disparités importantes existaient dans les dossiers proposés, ce qui ne favorisait pas une évaluation sereine des dossiers. En ce sens, la SIA section Genève a créé en 2006 la Commission des concours et des appels d’offres (CCAO). Cette commission a pour but de travailler avec les maîtres d’ouvrage afin de veiller à la mise en place de pratiques qualitatives et respectueuses de la législation sur les marchés publics. La CCAO permet de rendre attentifs les ingénieurs et les architectes aux qualités et aux manques des procédures auxquels ceux-ci souhaitent librement participer. Il peut s’agir de procédures ouvertes, sélectives ou sur invitation, ou encore de mandats d’études parallèles. Pour chaque procédure lancée, la CCAO - par le biais d’architectes et ingénieurs attitrés - établit une fiche technique contenant une analyse des forces et des faiblesses du dossier proposé. Cela permet d’établir avec les maîtres d’ouvrage un dialogue constructif et de fournir des recommandations, si nécessaire.

- Quelles sont les synergies romandes?

- Cette initiative de la SIA-GE a rapidement démontré son intérêt auprès d’autres cantons et de la SIA centrale. Certains cantons ont ainsi développé des structures similaires à la CCAO, comme l’Observatoire des marchés publics romand (OMPr) avec lequel nous échangeons régulièrement. Ces démarches ont fortement amélioré la qualité générale des procédures. Nous avons également édité un guide des bonnes pratiques genevoises; désormais, ce cadre commun est officiellement validé par nos autorités et constitue un outil incontesté pour les divers acteurs concernés par les marchés publics. 

www.ge.sia.ch