Un hommage à Le Corbusier

30 octobre 2020 - En lançant un concours d’architecture en janvier dernier, la mission du maître d’ouvrage, en collaboration avec la Ville de La Chaux-de-Fonds, était claire : le quartier « Le Corbusier », attenant à la gare, doit être développé avec un hôtel, des appartements, un parking et une place publique. Lever de rideau sur le projet.

Un hommage à Le Corbusier

L’édifice, haut de 21,3 mètres pour 7 étages plus attique, marquera l’entrée du quartier Le Corbusier à la place de la Gare. Il sera érigé en lieu et place du nouvel hôtel judiciaire qui avait été refusé par 59% des Neuchâtelois en septembre 2017. Avec son volume unique volontairement compact, Charles offre une image forte, répondant de façon équilibrée aux autres édifices remarquables du site (la Chambre suisse, la grande poste, l’immeuble de la Genevoise et la gare). Devisé à 40 millions de francs, le projet au programme multifonctionnel s’étendra sur une surface d’environ 49 000 m2, autrefois friche industrielle.

Une ville dans la ville

Le nouveau bâtiment va doter la métropole horlogère de son plus grand hôtel (environ 75 chambres), de 65 appartements - dont certains sont destinés à des personnes nécessitant un encadrement - et de 17 chambres en coliving (nouvelle forme d’habitat en commun très tendance). On y trouvera également un restaurant avec terrasse, ainsi que des commerces et des espaces de coworking ; un parking de 117 places sera construit en sous-sol. Le grand hall d’entrée sur deux étages présentera un revêtement en bois avec affichage de l’heure intégré, évoquant l’ancrage horloger de La Chaux-de-Fonds et de son urbanisme inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2009.

Les diverses fonctions sont clairement définies selon les étages et les accès. L’ouvrage est toutefois conçu pour garantir une certaine flexibilité: avec les trois cages d’escaliers, la distribution d’utilisation peut être modifiée en tout temps, sans mesure structurelle majeure. «Nous voulons favoriser les rencontres. D’une part, elles sont automatiquement créées autour de la gare, d’autre part, elles sont soutenues par des appartements, un hôtel, des lieux de travail et un restaurant», insiste l’architecte Kost Kutter, de Gotham design studio. En résumé: à la sortie de la gare, le visiteur sera face à une grande machine de travail et de loisirs partagée, inspirée de la Cité Radieuse de Le Corbusier. La façade sera de type préfabriqué (béton, pierre ou bois) avec revêtement minéral et intégrant des panneaux photovoltaïques : une solution économique et durable. La couleur bronze du rez-de-chaussée et des combles renvoie aux teintes des bâtiments publics environnants. Deux cours intérieures offrent des espaces communs de qualité. La cour de l’hôtel est couverte et peut être utilisée comme salle d’événement ou lounge. Un mur végétalisé assure un climat agréable et une bonne acoustique. Quant à la cour résidentielle, elle est définie par une structure en acier recouverte de plantes, «colline verte» procurant une atmosphère changeante au fil des saisons. En attique, un bar à la mode, avec terrasse, est prévu. « Charles », une réalisation très attendue qui participera certainement à l’attractivité de la T’chaux !

Dates clés et acteurs

La mise à l’enquête publique du projet est prévue pour le printemps 2021, le premier coup de pioche en 2021/2022, pour un chantier terminé au premier trimestre 2024 et qui sera confié à l’entreprise générale chaux-de-fonnière Sareg SA. Le consortium réunit le Chaux-de-Fonnier Laurent Ryser et la société Arco Real Estate Properties SA, représentée par Philippe Meylan, qui œuvrent ensemble pour le compte de la Société Immobilière CAP Martin SA. Le projet est piloté par la société Gamma SA, avec à sa tête Olivier Gavillet.

par Véronique Stein

Article paru dans le Magazine immobilier.ch d’octobre 2020