Lausanne Stadtzentrum

Le Centre est un labyrinthe étrange et pourtant si familier

Le centre de Lausanne est à l’image de la ville qui la garde en son sein : éclectique. Des commerces de la Riponne à Saint-François, des envies de sorties du Bourg au Flon, et de la culture rock ou classique, le Centre est un labyrinthe étrange et pourtant si familier.

Si l’on parvient à grimper la rue du Petit-Chêne, la place Saint-François se révèle, à quelques minutes de l’Opéra et de la Cinémathèque suisse. Le Café Romand y héberge chaque matin une auteure de la région en quête d’inspiration avant de servir ses fameuses saucisses aux choux. Il faut bien ça au moins avant d’attaquer l’escalade de la rue de Bourg. Si le Lido a fermé ses portes, la rue a encore ses mythes, comme le Bourg, un café-théâtre qui propose concerts, spectacles, performances. Pas loin, règne en maître le triangle d’or du Saint-Pierre, de l’Etoile Blanche ou des Boucaniers.

Plus frontal, le Flon s’impose comme une vision moderne de la ville. On y va danser au MAD ou flâner le long des boutiques, alors qu’au loin les arches du Grand Pont cachent la rue centrale.

Un peu plus bas dans le quartier de Sévelin en pleine mutation, l’Arsenic, Centre d’Art scénique contemporain. Avec son tarif unique à 13 CHF, le risque de l’aventure culturel est quasi gratuit. Alors que se couche le soleil, la vue depuis le parc Montbenon sur les Alpes nous rappelle à la beauté évidente des choses.

 

Der Sektor "Lausanne Cité"

Les artistes y ont établi résidence

« C’est le guet ! Il a sonné dix ! Il a sonné dix !». Une voix résonne dans la nuit lausannoise. La cathédrale indique l’heure, tandis que son guet lance son appel, traditionnel depuis 1405.

Mix & Remix lui-même a occupé cette fonction. Nous sommes dans le quartier de la Cité de Lausanne juste au-dessus de la place de la Riponne. Les rues pavées emmènent celui qui s’y aventure dans une représentation miniature d’une ville du monde. Les artistes y ont établi résidence, comme Jo, le tatoueur du Parloir ou Vincent, le bijoutier.

Une fois l’an, la Cité joue des portes ouvertes et dévoile ses secrets. Pendant que les créateurs fabriquent la tradition de demain, les institutions culturelles provoquent et bousculent. Le MUDAC explore les univers parallèles du design aux côtés du Musée historique de Lausanne. Le Petit théâtre propose de la vraie création théâtrale pour les enfants, sans pour autant décevoir les grands. Enfin, après avoir admiré la vue panoramique au pied de la cathédrale, celle-ci peut vous accueillir pour un concert exceptionnel aux lumières des bougies.

La culture, c’est bien, mais qu’elle soit aussi culinaire ! Et la Cité ne boude pas notre plaisir, de la terrasse de l’apéro au Bourg Plage aux fondues de l’Evêché, des gourmandises du P’tit Bar aux spécialités italiennes du Bellini. La Cité est ce délicieux passage entre rêve et réalité dans ce qui pourrait bien être l’ouverture d’un roman fantastique.